VIPress.net

Les réseaux IoT cellulaires joueront un rôle clé dans l’avenir de la 5G

Les réseaux IoT mobiles cellulaires sous licence, aux normes NB-IoT et LTE-M, joueront un rôle essentiel dans l’avenir de la 5G et, en particulier, dans le développement du « massive IoT », selon un rapport de la GSMA, l’association professionnelle qui représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile.

De grands opérateurs, dont AT&T, Deutsche Telekom, KDDI, Orange et Vodafone, se sont engagés à déployer ces réseaux aux standards NB-IoT et LTE-M dans le cadre de leurs futures stratégies dans la 5G massive IoT.

Le « Massive IoT » est l’un des trois principaux cas d’utilisation de la 5G, conjointement aux communications critiques et au haut débit amélioré, qui permettront des développements comme les villes intelligentes et l’automatisation industrielle.

« Alors que les personnes associent souvent la 5G à des vitesses ultrarapides pour le haut débit mobile, elle servira également un large éventail de cas d’utilisation souvent avec des exigences diamétralement opposées comme de faibles débits de données et une longue autonomie de batterie, comme dans le cas de l’IoT mobile », a expliqué Alex Sinclair, directeur de la technologie à la GSMA. « Les réseaux NB-IoT et LTE-M sous licence procurent aujourd’hui déjà une connectivité fiable à des millions d’appareils à travers le monde, et ces réseaux continueront d’être un élément fondamental de notre avenir 5G ».

Les opérateurs mobiles, en collaboration avec des vendeurs et développeurs mondiaux, lancent des réseaux IoT pour permettre des applications comme le comptage intelligent, la logistique intelligente et la surveillance environnementale intelligente, mais aussi comme élément central de leur stratégie de long terme et de leur engagement envers les normes pour l’IoT 5G. Les réseaux IoT mobiles sous licence sont standardisés par le 3GPP. À ce jour, 24 opérateurs de téléphonie mobile ont lancé commercialement 48 réseaux IoT mobiles à travers le monde, utilisant aussi bien les technologies NB-IoT que LTE-M. Selon des prévisions de GSMA Intelligence, d’ici 2025 il y aura 3,1 milliards de connexions IoT cellulaires, dont 1,8 milliard de connexions LPWA sous licence.

L’organisme de standardisation 3GPP finalisera en juin la Version 15 du standard qui inclura le NB-IoT et le LTE-M comme normes pour la 5G Mobile. Le 3GPP n’inclura par ailleurs aucune autre exigence LPWA dans sa prochaine version, ce qui signifie que le NB-IoT et le LTE-M coexisteront avec d’autres technologies 3GPP et satisfont aux exigences de la 5G sur le long terme en matière de LPWA. Les réseaux NB-IoT et LTE-M fourniront une connectivité à des milliards de nouveaux appareils ainsi qu’une connectivité IoT complète dans l’ère de la 5G.

Téléchargez le rapport « NB-IoT and LTE-M in the 5G context »

613,2 millions d’appareils NB-IoT et 185,3 millions de produits LTE-M en 2023 ?

Une autre étude publiée par Berg Insight prévoit que les livraisons mondiales d’appareils NB-IoT augmenteront à un taux de croissance annuel moyen de 41,8%, passant de 106,9 millions d’unités en 2018 à 613,2 millions d’unités en 2023. Cette forte croissance sera tirée par la Chine où le NB-IoT devrait remplacer la 2G dans les applications grand public. « La Chine s’est lancée dans l’un des plus grands projets d’infrastructure numérique au monde qui aboutira à des milliards de nouveaux appareils connectés dans les cinq prochaines années. Le standard NB-IoT a été désigné comme la technologie LPWA préférée du pays et joue un rôle clé dans les politiques nationales », développe l’auteur de l’étude.

En Europe, les principaux opérateurs de téléphonie mobile progressent également vers une couverture omniprésente pour le NB-IoT. Vodafone a été parmi les leaders dans le développement de la norme et déploiera des services commerciaux sur l’ensemble de ses réseaux jusqu’en 2020. Fin 2017, l’opérateur disposait de services NB-IoT en Italie, en Espagne, en Irlande et aux Pays-Bas. En 2018, la disponibilité sera étendue à l’Allemagne, au Royaume-Uni et à la République tchèque. Deutsche Telekom a lancé le NB-IoT en Allemagne et aux Pays-Bas au deuxième trimestre 2017 et prévoit d’étendre la couverture à six autres pays européens. Au début de 2018, d’autres opérateurs européens ont lancé des services NB-IoT, comme Orange, TIM et Telia Company. Telefonica commencera ses déploiements en Europe plus tard dans année.

Le LTE-M jouera également un rôle clé dans la transformation du marché. Berg Insight prévoit que l’adoption s’accélèrera en 2018/2019 et atteindra des volumes massifs au-delà de 2020. Le cabinet d’études prévoit ainsi que les livraisons annuelles de dispositifs LTE-M atteindront 185,3 millions d’unités en 2023.

Plus d’infos sur l’étude de Berg Insight

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This