VIPress.net

Le marché français des semiconducteurs a progressé de 3,1% au 2e trimestre

Le marché français des semiconducteurs a totalisé 488 millions d’euros au deuxième trimestre 2018, selon les données élaborées par le Club Semiconducteurs d’Acsiel Alliance Electronique. Ce montant représente une croissance de 3,1% par rapport au premier trimestre 2018 et de 2,7% sur un an.

Au deuxième trimestre 2018, les ventes directes aux OEM se sont soldées par une croissance de 3,6% par rapport au premier trimestre. Ce sont principalement les ventes directes aux segments Smart Card et Industriel qui ont tiré la croissance avec des hausses respectives de 16,2% et 8,1%. Le segment Consumer/Computer a lui aussi connu une forte hausse (+25,5%), mais il ne représente que moins de 3% du marché adressable (TAM). Le segment Automobile, de loin le premier marché direct OEM en France, a connu un recul séquentiel de 3,6% après une hausse de 2,7% au premier trimestre. Le marché Mil/Aéro a enregistré, quant à lui, un léger repli de 1,2%. Les principaux segments de marché du deuxième trimestre sont l’automobile (27,1% du total OEM), l’industriel (16,7%) et la cate à puce (11,4%).

Parallèlement, les ventes aux distributeurs ont augmenté de 2,2% au deuxième trimestre 2018 par rapport aux trois premiers mois de l’année, et de 6,6% par rapport au deuxième trimestre 2017. Sur les 6 premiers mois de l’année, les ventes aux distributeurs représentent plus de 36% du TAM France. Selon Acsiel, les semiconducteurs destinés aux diverses applications industrielles représentent en moyenne 60% des ventes de composants actifs à la distribution.

Les microcontrôleurs dominent les ventes aux OEM par produits

Pour les seules ventes directes aux OEM par familles de produits, la principale contribution à la croissance est venue des catégories MOS-Logic (+18,4%) et MOS-Micro (+8,6%). La famille MOS-Micro est majoritairement composée de microcontrôleurs qui sont présents dans tous les systèmes électroniques intelligents tels que les smart cards, l’électronique automobile et les diverses applications industrielles, en particulier le segment des objets connectés. La famille MOS-Micro a représenté dans son ensemble 36% des ventes directes aux OEM sur le premier semestre 2018. A contrario, Acsiel souligne le recul des ventes des circuits analogiques (-11,5%), des discrets (-8,7%, faisant suite à une croissance de 6,2% au premier trimestre) et un léger tassement des capteurs et actuateurs (-2,0%).

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This