VIPress.net

La France et l’Allemagne s’accordent sur les systèmes de combat du futur

Florence Parly, ministre des Armées, et son homologue allemande Ursula von der Leyen, ont signé deux lettres d’intention communes sur le char de combat du futur (Main Ground Combat System – MGCS) sous leadership allemand et sur le système de combat aérien du futur (Next Generation Weapon System within a Future Combat Air System – SCAF) sous leadership français. L’identification très claire d’une nation leader sur chaque projet garantit une organisation efficace des travaux, assurent les deux signataires.

Le SCAF sera le système de combat aérien du 21e siècle. Il rassemblera autour d’un nouvel avion de combat polyvalent, adapté aux menaces aériennes contemporaines et exploitant le potentiel de l’intelligence artificielle, des moyens de combat travaillant en réseau, dont des drones de différents types. Il devrait être mis en service à l’horizon 2040. La lettre d’intention fixe l’objectif de lancer une phase d’étude au plus tard fin 2018. Dans cette phase, les travaux d’architecture s’accompagneront du lancement rapide de démonstrations. Ces actions technologiques devront préfigurer, à l’horizon 2025, les concepts à retenir pour le futur système opérationnel. La lettre d’intention désigne la France comme nation leader sur le projet. Elle prévoit également que d’autres partenaires, en particulier européens, puissent se joindre à la réalisation du projet.

Concernant le char de combat futur, la France et l’Allemagne partagent la même vision d’un système appuyé sur les technologies les plus innovantes et capable d’assurer une supériorité opérationnelle dans tous les contextes et sur tous les terrains. Pleinement intégré au programme Scorpion en France et au système HEER en Allemagne, MGCS sera le système terrestre de référence à son déploiement en 2035. La lettre fixe comme objectif de lancer une phase commune de démonstration d’ici mi-2019. Adaptée aux évolutions des menaces et des technologies, elle prévoit un point d’étape en 2022 et l’établissement d’ici 2024 d’un besoin opérationnel détaillé. Elle désigne l’Allemagne comme nation leader du projet et offre des bases solides pour un accord de coopération plus vaste, notamment avec d’autres partenaires européens. La lettre porte également des engagements communs sur le système d’artillerie du futur (CIFS).

Signe de la qualité de la coopération franco-allemande, a aussi été convenu le lancement du satellite militaire franco-allemand CSO3, sur Ariane 6. Le projet Ariane 6, que la France soutient pleinement, est un enjeu majeur pour l’accès souverain de l’Europe à l’espace.

Alors que la France et l’Allemagne se sont engagées dans un effort de défense nécessaire compte-tenu de l’évolution du contexte stratégique, ces programmes constitueront un apport majeur à la sécurité des Européens ainsi qu’au développement d’une Alliance atlantique moderne et adaptée. Ces deux lettres concrétisent la volonté de la France et de l’Allemagne de bâtir en commun les systèmes d’armement du futur et d’agir pour la construction de l’Europe de la défense.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This