VIPress.net

Kerlink monte dans la chaîne de valeur de l’IoT avec Microshare

Kerlink, spécialiste des réseaux et solutions dédiés à l’Internet des objets, annonce avoir investi et formé un partenariat commercial avec Microshare, une société américaine spécialisée dans la gestion des données IoT. Le partenariat avec Microshare soutient la stratégie de Kerlink de montée dans la chaîne de valeur de l’IoT, au-delà de son expertise cœur dans l’infrastructure et la gestion opérationnelle du réseau, et d’élargir la gamme de ses services à valeur ajoutée.

L’accord consolide son modèle network-as-a-service en renforçant les capacités de ses clients, opérateurs privés et opérateurs publics de réseaux IoT, à stocker des données dans le cloud et à créer de nouvelles sources de revenus en gérant avec précision leur partage avec les utilisateurs, tout en les sécurisant. Microshare contribue également à étendre la présence de Kerlink aux États-Unis et au Royaume-Uni, où la société possède une filiale.

Selon la PME bretonne, la solution Microshare propose une gestion des données qui permet leur partage, leur stockage et leur accès contrôlé, dans une architecture évolutive, tout en préservant leur caractère privé, leur sécurité, leur confidentialité, et leur contexte, et offrant un accès simple grâce à un ensemble unique d’interfaces de programmation d’applications (APIs), prêtes à l’emploi. La solution peut être utilisée comme un service cloud ou intégrée dans une offre plus complète.

« Microshare et Kerlink sont des sociétés très complémentaires, tant du point de vue des produits que de l’empreinte géographique », a déclaré William Gouesbet, co-fondateur et p-dg de Kerlink. « La position de leader de Kerlink en tant que fournisseur de solutions clés en main pour le déploiement et l’exploitation des réseaux LoRaWAN est renforcée par la capacité de Microshare à stocker, annoter et partager les bonnes données avec le bon utilisateur, avec une capacité évolutive, dans le cloud, au sein de l’entreprise et au plus près des opérations. La présence de Microshare aux États-Unis et au Royaume-Uni soutiendra la croissance de Kerlink dans ces deux marchés clés ».

Microshare est le premier investissement de Kerlink dans une autre société. Les détails de l’investissement n’ont pas été divulgués. Cet investissement a été fait pour un montant limité et ouvre la porte à Kerlink pour un investissement potentiellement plus important dans un prochain cycle de financement de Microshare.

Kerlink et IoTerop collaborent pour soutenir les standards de l’Internet des objets

Kerlink a également annoncé un partenariat avec la start-up de Montpellier IoTerop, un acteur clé dans la définition des normes IoT. Dans ce cadre Kerlink intègrera des standards ouverts, largement utilisés par le marché, pour les mises à jour des firmwares et la gestion à distance des équipements connectés utilisant la technologie LoRaWAN.

Cette collaboration confirme l’engagement de Kerlink et sa vision à long terme pour assurer l’interopérabilité, la flexibilité et la compatibilité pérenne de son portefeuille de produits et de services, pour accompagner l’évolution du marché de l’IoT. Le choix de normes ouvertes pour les protocoles et les APIs garantit également une intégration facile, économique et rapide avec les acteurs existants et nouveaux de l’écosystème LoRaWAN, tels que les principaux fournisseurs de plates-formes de réseau ou d’environnement applicatif.

Kerlink exploite la solution IOWA d’IoTerop, une version commerciale de la stack Lightweight M2M / IPSO définie par l’Open Mobile Alliance (OMA), en tant que protocole de gestion des équipements connectés, pour les réseaux de capteurs et les environnements machine-to-machine (M2M). Prenant notamment en charge la gestion de leur cycle de vie, ce protocole permet aux clients B2B de Kerlink de mettre aussi facilement à jour leur microprogramme à distance. Kerlink, qui anime actuellement le groupe de travail de l’Alliance LoRa pour la mise à jour du micrologiciel à distance (FUOTA), a été parmi les premiers fournisseurs de solutions IoT LPWA à démontrer les capacités FUOTA en 2017, lors de l’évènement de l’alliance à Philadelphie.

Kerlink a publié dans un document récent sa vision de la conception d’une solution globale de gestion à distance des équipements utilisant la technologie LoRaWAN, en s’appuyant sur des standards ouverts tels que LwM2M et IPSO. Un livre blanc est également disponible sur son site web, exposant plus en détails la manière dont Kerlink prévoit d’utiliser les avantages apportés par ces technologies, afin d’offrir des solutions pérennes et simples de gestion à distance du cycle de vie des boîtiers connectés.

« L’utilisation d’IOWA d’IoTerop garantit l’ouverture et la polyvalence des solutions Kerlink », a déclaré Julien Catalano, Responsable Architecture et Normalisation chez Kerlink. « Combiné avec le design de référence IoT faible consommation de Kerlink, ce protocole assurera une réalisation rapide des mises à jour, de la configuration, et de la gestion du micrologiciel à distance, tout au long de la durée de vie de l’équipement. Il favorisera également la diffusion de son utilisation, par exemple, pour les compteurs intelligents, les trackers ou les capteurs ».

IoTerop est une start-up basée à Montpellier, en France, fondée par 3 experts en systèmes embarqués et IoT venant d’Intel. IoTerop joue un rôle actif auprès des opérateurs internationaux, des grands acteurs industriels et des organismes de normalisation internationaux (Open Mobile Alliance, IPSO Alliance, IETF) définissant les standards de l’Internet des objets.

Le groupe Kerlink est un fournisseur international de solutions réseau bout en bout pour l’Internet des Objets, à destination des opérateurs télécoms, des entreprises et des autorités publiques du monde entier. En plus de 10 ans, plus de 100 000 installations Kerlink ont ​​été déployées dans plus de 69 pays. En 2017, Kerlink a fourni plus de 330 clients, dont d’importants opérateurs télécoms tels que Tata Communications et des fournisseurs de services tels que GrDF et Suez. Kerlink, cofondateur et membre du conseil d’administration de l’Alliance LoRa, a investi plus de 10 millions d’euros dans la recherche et le développement au cours des trois dernières années. En 2017, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de près de 25 millions d’euros, dont plus de 50% à l’international. Depuis 2013, il affiche une croissance annuelle moyenne de plus de 62%.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This