VIPress.net

Capex-270618

Investissements industriels en semiconducteurs : la Chine éclipse l’Europe et le Japon

IC Insights prévoit que les fabricants de semiconducteurs ayant leur siège social en Chine dépenseront 11 milliards de dollars en investissements industriels en 2018, ce qui représenterait 10,6% des dépenses mondiales de 103,5 milliards de dollars prévues pour cette année. Non seulement ce montant serait de 5 fois ce que les entreprises chinoises ont dépensé seulement trois ans plus tôt en 2015, mais il dépasserait également les investissements combinés des fabricants japonais et européens prévus pour 2018.

Le fondeur chinois SMIC fait partie de la liste des principaux investisseurs en Chine, mais quatre autres sociétés chinoises devraient devenir des fournisseurs importants de semiconducteurs cette année : YMTC, Innotron, JHICC et le fondeur Pure-Shanghai Shanghai Huali. Chacune de ces entreprises devrait dépenser beaucoup d’argent pour équiper ses nouvelles usines en 2018 et 2019, souligne IC Insights.

Depuis l’adoption d’une stratégie « fab-lite », les trois principaux fabricants européens de puces (Infineon, STMicroelectronics et NXP) représentent une part très faible des investissements mondiaux dans les semiconducteurs et ne représenteront que 4% des dépenses mondiales en 2018 après avoir représenté 8% des investissements mondiaux en 2005. Même si les investissements des entreprises européennes sont parfois à la hausse (par exemple, l’augmentation des dépenses de ST et d’AMS en 2017), IC Insights estime que les sociétés européennes ne représenteront que 3% des investissements mondiaux en semiconducteurs en 2022.

Plusieurs sociétés japonaises de semiconducteurs ont également opté pour un modèle économique fab-lite (par exemple, Renesas, Sony, etc.). Ils ont considérablement réduit leurs investissements dans de nouvelles usines et de nouveaux équipements pour SC. En fait, les entreprises japonaises ne devraient représenter que 6% des investissements en 2018, soit une baisse importante par rapport aux 22% qu’elles détenaient en 2005 et une baisse encore plus rapide par rapport aux 51% qu’elles détenaient en 1990.

En raison de l’augmentation des dépenses des fabricants de mémoires basés en Chine, IC Insights estime que la part des fabricants d’Asie-Pacifique et Autres restera supérieure à 60% du total des investissements en semiconducteurs au cours des deux prochaines années.

 

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This