VIPress.net

IBM-230518

IBM crée 1800 emplois en France

IBM annonce une série d’investissements et d’initiatives en France et la création de 1800 emplois au cours des deux prochaines années dans des domaines de point tels que l’IA, la blockchain, le cloud computing et l’IoT. Ces investissements dans de nouveaux emplois ont été annoncés par Ginni Rometty, IBM’s Chairman, President & CEO, lors du sommet « Tech for Good Summit », organisé à Paris par le président de la République française, Emmanuel Macron.

Ces initiatives sont complétées par l’expansion en France, du plus grand réseau de programmes de formation pour renforcer les compétences des « new collars », dans des domaines tels que la cybersécurité, la data-science, l’intelligence artificielle et les activités liées au cognitif.

« Le président de la République française, Emmanuel Macron fait le pari majeur que l’IA va transformer chaque métier, chaque profession et chaque industrie » a déclaré Ginni Rometty. « Chez IBM, nous partageons cette conviction et en voyons chaque jour des preuves, Watson ayant un impact exponentiel ici en France et dans le monde entier. C’est pourquoi nous créons 1800 emplois en France afin de répondre à la demande croissante de nos clients dans le domaine de l’IA ».

IBM prévoit d’embaucher des consultants, des architectes informatiques, des développeurs et des experts techniques, y compris des nouveaux diplômés et des professionnels expérimentés. Ces 1800 nouveaux emplois comprennent les 400 liés à l’IA annoncés par IBM en mars lors du lancement du plan du gouvernement sur l’intelligence artificielle à l’occasion du sommet « AI for Humanity ».

Avec ces nouvelles embauches, IBM prévoit de renforcer sa présence nationale en créant des pôles de compétences en région avec des partenaires locaux publics et privés, comme ceux déjà mis en place à Lille et Strasbourg.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This