VIPress.net

GSA et Thales vont optimiser la navigation aérienne avec Galileo

L’Agence européenne du système global de navigation par satellite (GSA) a officiellement lancé le projet EDG²E (Équipement pour les systèmes GPS Galileo et EGNOS à double fréquence) avec un consortium dirigé par Thales. Ce projet de quatre ans vise à développer un récepteur multi-constellation à double fréquence qui offrira des fonctionnalités de navigation améliorées et permettra la normalisation et la préparation à la certification.

Le consortium comprend Thales, Thales Alenia Space et ATR, ainsi que des contributions de Dassault Aviation et de la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC).

Le récepteur GNSS est la pierre angulaire des systèmes de navigation aérienne. Ce système traite les signaux provenant des constellations de satellites et du système d’augmentation spatial (SBAS) afin de déterminer avec précision la position, l’altitude et la vitesse de l’appareil. Le prototype de récepteur mis au point dans le cadre du projet EDG²E utilisera les signaux émis par les systèmes de positionnement américain, GPS, et européen, Galileo, ainsi que le système d’augmentation spatial (SBAS) multi-constellation EGNOS. Ce projet vise à réaliser un prototype de démonstration d’ici 2021. La performance du récepteur prototype sera évaluée lors d’une campagne d’essais en vol réalisée par ATR à l’aide d’un avion d’essais de l’entreprise.

Amorcé par l’Agence européenne du système global de navigation par satellite (GSA), le projet EDG²E contribuera au lancement de la constellation de satellites Galileo.

Philippe Benquet, directeur des activités de R&T d’avionique embarquée de Thales a déclaré : « en dirigeant le projet EDG²E, Thales occupe une place privilégiée dans le développement de récepteurs nouvelle génération qui équiperont les futurs avions d’ici 2025, rendant la navigation plus précise et donc plus sûre en prévision de l’augmentation du trafic aérien ».

Le système EGNOS est certifié pour une utilisation dans l’aviation depuis février 2011. Il complète le système GPS américain pour obtenir de meilleurs niveaux de performance, renforçant les capacités d’approche des appareils. La nouvelle génération de systèmes EGNOS, EGNOS v3, présentera un niveau de performance renforcé en complétant les systèmes de navigation par satellite européen (Galileo) et américain (GPS).

« Grâce à EGNOS v3, les usagers de l’espace aérien bénéficieront d’une meilleure qualité de service, d’une plus grande précision et d’une couverture étendue parmi d’autres indicateurs de performance clés », a ajouté Jean-Marc Pieplu, chef du Programme EGNOS à la GSA. « Le programme Fundamental Element soutient le développement de terminaux et d’antennes favorisant l’utilisation du système E-GNSS dans tous les domaines. Dans cette perspective, le projet EDG2E constitue une étape importante pour la GSA, car il contribuera à la disponibilité de produits de haute technologie sur le marché de l’aviation, exploitant les fonctions multi-constellation à double fréquence offertes par EGNOS v3 ».

À la fin du projet EDG²E, une nouvelle norme pour les récepteurs de l’aviation GPS Galileo et SBAS sera établie, et les premiers récepteurs GPS Galileo à double fréquence SBAS pour l’aviation seront prêts pour leur développement final. Ils contribueront à la sécurité des opérations, non seulement pour le secteur de l’aviation, mais aussi dans le cadre d’autres applications critiques du point de vue de la sécurité.

L’Agence du GNSS européen (GSA) est responsable des opérations et de la fourniture des services des systèmes européens de Navigation par Satellite (GNSS), EGNOS et Galileo. La mission de la GSA est de s’assurer que les utilisateurs en Europe et dans le monde bénéficient largement et complètement des GNSS européens.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This