VIPress.net

Gemalto s’offre à Thales pour échapper à Atos qui renonce

[Mise à jour : lundi 18 décembre] Coup de théâtre : Gemalto a trouvé son chevalier blanc pour se sortir des griffes d’Atos. Dimanche, Thales et Gemalto ont signé un accord rapprochement relatif à une offre en numéraire, au prix de 51€ par action coupon attaché, portant sur l’ensemble des actions de Gemalto. Cette offre est unanimement  recommandée par le conseil d’administration de Gemalto. Prenant acte de l’annonce de l’offre de Thales en vue d’acquérir Gemalto, au prix de 51,0€ par action, le conseil d’administration d’Atos, qui s’est réuni dans la soirée, a décidé de ne pas donner suite à sa proposition d’acquérir la société Gemalto au prix de 46,0€ par action.

Atos souhaite à Thales, Gemalto et ses salariés plein succès dans leur projet. Dans le cas où l’offre conditionnelle de Thales ne pourrait aller à son terme, quelles qu’en soient les raisons, Atos reste disponible pour étudier un rapprochement avec Gemalto, ajoute  cependant le groupe dirigé par Thierry Breton. 

Patrice Caine réalise sa plus grosse acquisition depuis qu’il dirige Thales

Thales apportera son activité numérique à Gemalto, qui continuera d’opérer sous sa propre marque, en tant qu’une des sept activités mondiales de Thales. Philippe Vallée prendra la tête de cette nouvelle activité. La R&D restera au cœur des activités de sécurité numérique de Thales et Gemalto. L’ensemble combiné emploiera plus de 28 000 ingénieurs, 3 000 chercheurs et investira plus de 1 milliard d’euros en R&D autofinancée.

« L’acquisition de Gemalto marque une étape clé dans la mise en oeuvre de la stratégie de Thales. Avec l’équipe de direction de Gemalto, nous avons de grandes ambitions fondées sur une vision partagée de la transformation numérique de nos métiers et de nos clients. Notre projet bénéficiera à l’innovation et à l’emploi tout en respectant les enjeux de souveraineté liés aux technologies stratégiques. Nous avons un immense respect pour les succès technologiques de Gemalto et nos deux groupes partagent un même ADN et une même culture. Je souhaite remercier personnellement l’équipe de direction de Gemalto et son conseil d’administration pour leur soutien unanime et j’accueille chaleureusement les 15 000 employés de Gemalto au sein de notre groupe. En unissant leurs talents, Thales et Gemalto créent un leader mondial de la sécurité numérique », s’est félicité Patrice Caine, p-dg de Thales.

Philippe Vallée, directeur général de Gemalto, a ajouté : « J’ai la conviction que l’arrivée de Gemalto au sein de Thales est le choix le plus porteur et le plus pertinent pour notre entreprise,  ses collaborateurs, ses clients, ses actionnaires et ses autres parties prenantes. Nous partageons les mêmes valeurs et Gemalto, dans cette nouvelle configuration, pourra poursuivre son projet industriel, accélérer son développement et réaliser sa vision de la sécurité numérique ».

Au cours des trois dernières années, Thales s’est renforcé dans les technologies numériques, en investissant plus de 1 milliard d’euros dans la connectivité, la cybersécurité, le big data et l’intelligence artificielle, grâce notamment à l’acquisition de Sysgo, Vormetric et Guavus. L’intégration de Gemalto est une accélération majeure de cette stratégie, renforçant l’offre numérique de Thales sur ses 5 marchés (aéronautique, espace, transports terrestres, défense et sécurité). Cette nouvelle activité représentera environ 20% du chiffre d’affaires pro forma du groupe et se classera parmi les trois principaux acteurs mondiaux  (derrière Symantec et devant Idemia) avec 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur le marché en forte croissance de la sécurité numérique.

En intégrant les activités de sécurité numérique d’envergure mondiale de Gemalto, Thales pourra offrir une solution complète pour sécuriser l’ensemble de la chaîne de décision critique dans un environnement numérique, de la génération de données par des capteurs jusqu’à la prise de décision en temps réel. Thales sera ainsi en position d’offrir aux entreprises et aux administrations une réponse adaptée aux enjeux de la sécurité des données, qui est au cœur de la transformation numérique.

Par l’acquisition d’un leader mondial de l’identification et de la sécurité des données, Thales augmente de plus de 3 milliards le chiffre d’affaires de ses activités numériques et acquiert un éventail de technologies et de compétences qui s’applique à l’ensemble de ses marchés. Ce rapprochement crée un acteur majeur s’appuyant sur un portefeuille de solutions intégrant des logiciels de sécurité, une expertise en biométrie, en authentification multi-facteurs et dans l’émission de titres physiques et numériques sécurisés. Thales et Gemalto pourront ainsi répondre aux besoins des clients les plus exigeants qui sont confrontés à des enjeux de sécurité de données, notamment les Opérateurs d’Infrastructures Vitales tels que les banques, les opérateurs télécoms, les administrations, les entreprises de service public et l’industrie. Ce rapprochement renforcera l’implantation internationale de Thales.

Pas de suppression d’emplois envisagée, mais des reclassements au sein de Thales

Thales n’anticipe pas de suppressions d’emplois qui résulteraient de cette opération.
Dès à présent, les employés concernés par le plan social lancé récemment par Gemalto bénéficient d’un accès aux bourses de l’emploi et au programme de mobilité interne de Thales, et ceci aux mêmes conditions que les employés de Thales. De plus, Thales s’engage à préserver l’emploi dans les activités françaises de Gemalto au moins jusqu’à fin 2019. En 2017, Thales a recruté 6 000 personnes dans le monde, et continuera d’investir dans sa politique de développement des talents.

Gemalto est engagé dans une transition de ses marchés historiques de la carte à puce vers des marchés porteurs bénéficiant de perspectives de croissance et de marges attractives (gouvernement, sécurité des entreprises et objets connectés – Machine to Machine). D’autre part, Thales estime que ce rapprochement générera en rythme de croisière des synergies annuelles de coût avant impôt comprises entre 100 M€ et 150 M€ en 2021, ainsi que des synergies de revenus significatives.

Thales s’engage à préserver l’intégrité de Gemalto, avec des engagements relatifs à la stratégie, à la R&D et aux salariés de Gemalto, ainsi que le maintien de l’implantation du siège de l’entreprise et de la marque Gemalto.

Le Conseil d’administration de Gemalto a décidé à l’unanimité de soutenir l’opération et de recommander à ses actionnaires d’accepter l’offre et de voter en faveur des résolutions relatives à l’offre qui leur seront soumises lors d’une prochaine assemblée générale extraordinaire. En outre, les membres du Conseil d’administration de Gemalto qui détiennent des actions à titre personnel s’engagent à apporter toutes leurs actions à l’offre. Thales financera l’offre en utilisant sa trésorerie disponible et un financement bancaire dédié d’un montant de 4 milliards d’euros.

Au-delà des engagements relatifs à la stratégie, à la R&D et aux salariés de Gemalto présentés ci-dessus, Thales et Gemalto ont convenus de certains engagements non financiers concernant l’implantation du siège de Gemalto, le maintien de la marque Gemalto, la stratégie de financement et les aspects RSE. Ces engagements non financiers (y compris ceux concernant la stratégie, la R&D et les salariés) demeureront en vigueur, en général, pour une durée de 2 ans à compter de la réalisation de l’offre.

Le lancement et la réalisation de l’offre sont soumises à la satisfaction de ou à la renonciation à certaines conditions usuelles pour ce type d’opération, notamment un seuil de renonciation fixé à 67% des actions Gemalto et surtout l’absence de toute offre supérieure. En cas de résiliation de l’accord de rapprochement par Thales en raison d’une violation significative dudit accord par Gemalto ou en cas d’offre d’un tiers formulée à un prix supérieur à celui offert par Thales, Gemalto s’est engagé à verser à Thales une indemnité de résiliation de 60 millions d’euros.

Gemalto est un leader mondial de la sécurité numérique, avec un chiffre d’affaires 2016 de 3,1 milliards d’euros et des clients dans plus de 180 pays. Présent dans 48 pays, Gemalto emploie plus de 15 000 personnes travaillant depuis 112 bureaux, 43 centres de personnalisation et de données et 30 pôles de Recherche et de Développement logiciel.

Thales est un leader mondial des hautes technologies pour les marchés de l’aérospatial, du transport, de la défense et de la sécurité. Fort de 64 000 collaborateurs dans 56 pays dont plus de 25 000 ingénieurs et chercheurs, Thales a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 14,9 milliards d’euros.

Voir la présentation de l’offre de rachat

 

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This