VIPress.net

Les fusions-acquisitions de l’été

Pour cette rentrée, nous vous proposons aujourd’hui un résumé des principales fusions-acquisitions de l’été hors France. Comme pour les six premiers mois de l’année, l’été a été chiche en acquisitions de grande ampleur. Pas de dénouement pour la vente de Toshiba Memory. Qualcomm pourrait être contraint de relever son offre sur NXP.

C’est pourquoi nous vous proposons un tour d’horizon succinct des opérations de juillet-août, en nous concentrant dans VIPress.net sur les plus signifiantes et en traitant dans www.europelectronics.biz celles qui intéresseront un cercle plus restreint de lecteurs.

Pour les seuls semiconducteurs, les opérations de fusion-acquisition avaient déjà été de faible intensité pour le premier semestre 2017. Le cumul de ces opérations n’a représenté que 1,4 milliard de dollars, selon IC Insights. Un montant à comparer à 4,6 milliards pour les six premiers mois de 2016 et à 72,6 milliards pour le premier semestre 2015. Ainsi, les fusions-acquisitions dans l’industrie des semiconducteurs avaient représenté pour l’ensemble des années 2015 et 2016 respectivement 107,3 milliards et 99,6 milliards (voir illustration).

Rien de tel pour le premier semestre 2017 où la plus grosse opération a concerné le rachat du fabricant américain de circuits analogiques et mixtes Exar par son compatriote MaxLinear pour 687 M$ en numéraire. A titre de comparaison 7 opérations de plus de 1 milliard de dollars (dont 3 de plus de 10 milliards) avaient été réalisées en 2016 et 10 en 2015 (dont 4 de plus de 10 milliards). IC Insights ne prend en compte que les opérations de rachats d’activités semiconducteurs par des fabricants de puces. Le rachat de Mobileye par Intel, qui a été finalisé en août, n’est ainsi, par exemple, pas comptabilisé.

Les fusions acquisitions de l’été

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This