VIPress.net

La France émerge parmi les destinations clés pour les investissements Deep Tech

En amont du CES 2018, le cabinet Wavestone, spécialisé dans le conseil en transformation des entreprises a présenté son étude « Europe is Deep Tech ». Réalisée auprès de 107 investisseurs internationaux, des entrepreneurs, des centres de recherche et des experts, ce document met en évidence l’engouement autour de la Deep Tech (intelligence artificielle, Big Data, réalité virtuelle et augmentée, IoT, nanotechnologies…) et la place privilégiée de la France dans ces domaines d’expertises.

Il ressort en effet de ce travail que la France se situe dans le peloton de tête des écosystèmes ayant la profondeur technique la plus aboutie.

Pour les investisseurs, talents, infrastructures scientifiques, soutien des Etats et accès à un marché important sont les fondations clés du succès dans les Deep Tech. L’accès aux financements ne vient qu’après. La France, Israël, et les Etats-Unis sont classés en tête concernant les talents. Le Royaume-Uni est 1er en Europe pour l’accès aux financements et investissements. La confiance des investisseurs dans les Etats-Unis, la France, Israël et l’Allemagne est haute. La confiance dans le Royaume-Uni est remise en question.

61% des investisseurs classent la France dans leur Top 5 des destinations pour investir dans la Deep Tech et pour la toute première fois, le pays a pris la tête des levées de fonds VC en 2017 (2,7 milliard d’euros levés) en Europe. 88% des investisseurs s’attendent d’ailleurs à ce que la croissance sur le segment Deep Tech soit plus forte en France que dans le reste de l’Europe.

L’attractivité de la France réside avant tout dans la qualité de ses talents : pour 94% du panel, le pays se situe dans le Top 5 en la matière. Un résultat qui s’explique par deux raisons principales : une forte culture de la rigueur scientifique & mathématique et un engouement grandissant pour l’entreprenariat au sein des grandes écoles.

La France se distingue également par l’excellence de ses centres de recherche, la richesse de son écosystème d’innovation (incubateur, espaces collaboratifs…) et un soutien public qui encourage la création d’entreprise  et la recherche.

Selon l’étude, Intelligence artificielle & Big Data, Bio Tech & Med Tech et objets connectés ressortent comme les atouts majeurs de la France dans les Deep Techs.

« La Deep Tech n’est pas un effet de mode, mais  une vraie lame de fond technologique qui peut répondre à de nombreux enjeux auxquels le monde fait face aujourd’hui. L’Europe n’a peut-être pas tenu son rang sur la première vague des start-up technologiques, mais la Deep Tech constitue une nouvelle opportunité historique. La France, avec son excellence scientifique éprouvée et son nouvel élan entrepreneurial, a toutes les cartes en main pour s’en saisir », expliquent Reza Maghsoudnia et Laurent Stoupy, directeurs associés Wavestone en charge de l’étude.

Cette étude s’est appuyée sur un questionnaire en ligne, diffusé du 5 octobre au 1er décembre 2017, et des entretiens avec des entrepreneurs, des centres de recherche et des experts.

107 investisseurs ont participé au questionnaire en ligne, représentant des fonds gérant un total de 33 milliards d’euros. Les investisseurs interrogés : 57% en France, 16% aux États-Unis, 9% Royaume-Uni, 18% viennent d’autres pays. L’enquête est fondée sur un panel de 15 pays : Canada, Chine, Finlande, France, Allemagne, Inde, Irlande, Israël, Pays-Bas, Norvège, Singapour, Suède, Suisse, Royaume-Uni et États-Unis.

Télécharger l’étude

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This