VIPress.net

Deux années de hausse de 8% de la capacité de production de circuits intégrés pour enrayer la pénurie ?

Selon IC Insights, la capacité de production mondiale en circuits intégrés pourrait croître de 8% cette année et l’an prochain, contre une moyenne annuelle de 4,8% entre 2012 et 2017. Sera-ce suffisant pour faire tomber les délais d’approvisionnement actuels ? Selon les informations qui nous remontent du terrain, pratiquement aucune détente ne se fait jour sur les délais d’approvisionnement et bien souvent les prix restent stables, quand ils ne continuent pas d’augmenter.

L’an passé, la capacité de production installée de circuits intégrés, notamment dans les mémoires, a été insuffisante pour répondre à la demande. Cependant, Samsung, SK Hynix, Micron, Intel, Toshiba/Western Digital et, en Chine, XMC/Yangtze River Storage Technology planifient une augmentation significative de leur capacité de production de mémoires flash NAND 3D au cours des prochaines années. Dans les mémoires Drams, Samsung et SK Hynix augmenteront également leur capacité de production en 2018 et 2019.

Tant et si que la capacité industrielle mondiale en circuits intégrés  dans son ensemble devrait croître de 8% tant en 2018 qu’en 2019. De 2017 à 2022, la croissance annuelle de la capacité de l’industrie des circuits intégrés devrait s’établir en moyenne à 6%, comparativement à une croissance moyenne de 4,8% entre 2012 et 2017.

Pour IC Insights, les grandes fluctuations dans l’augmentation ou la diminution de de la capacité de production de l’industrie des circuits intégrés dans son ensemble semblent se modérer. Fini le yo-yo ? Depuis 2010 en tout cas, les variations annuelles de capacité installée se situent dans une fourchette relativement étroite de 2% à 8%, la différence la plus importante d’une année à l’autre étant de seulement trois points de pourcentage. Cela suggère que les fabricants de circuits intégrés sont meilleurs aujourd’hui que par le passé pour essayer d’adapter l’offre à la demande.

Au de la situation actuelle qui ne semble pas s’améliorer pour les délais d’approvisionnement, c’est un discours qui est difficile à entendre pour les acheteurs. En effet, parmi les grandes familles de semiconducteurs, on ne constate aucune détente sur les délais d’approvisionnement sauf pour un (seul) fabricant de microcontrôleurs, et les prix restent soit stables soit continuent d’’augmenter sauf pour certains fournisseurs de circuits optoélectroniques.

Il est toutefois toujours difficile pour les entreprises d’évaluer la capacité nécessaire pour répondre à la demande des clients, en particulier compte tenu du temps nécessaire à un fabricant de puces pour passer de la décision de construire une nouvelle usine à une production en série, souligne IC Insights.

De nombreuses entreprises, en particulier les fournisseurs de mémoires Drams et flash NAND, sont devenues beaucoup plus actives avec de nouveaux projets de construction et d’expansion dans des usines existantes. Plutôt que d’investir, entre 2014 et 2017, les fabricants de mémoires ont été plus enclins à accroître le taux d’utilisation de leurs capacités de production existantes par rapport aux faibles taux de 2012-2013. Ce qui a conduit à la pénurie de 2017.

Si toutes les augmentations de capacités prévues se matérialisent d’ici 2019, alors une capacité de production supplémentaire de 18,1 millions de tranches (en équivalent 200 mm) pourrait advenir en 2019, soit une hausse qui se rapprocherait du record de 18,8 millions de tranches supplémentaires de 2017, commente IC Insights.  Et cette prévision ne tient pas compte des annonces des Chinois en matière de production de Drams et de flash NAND, car IC Insights estime que la construction de ces usines en Chine progresse plus lentement que prévu.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This