VIPress.net

DassBus-260418

Dassault Aviation et Airbus s’associent pour développer le Système de Combat Aérien Futur

Dassault Aviation et Airbus ont décidé d’unir leurs forces pour assurer le développement et la production du Système de Combat Aérien Futur (SCAF),-en anglais Future Combat Air System (FCAS)-, amené à compléter puis à remplacer les Eurofighter et les Rafale actuellement en service, entre 2035 et 2040.

Le SCAF est un système de systèmes associant un large éventail d’éléments interconnectés et interopérables, comprenant un avion de combat de nouvelle génération, des drones MALE (moyenne altitude, longue endurance), la flotte d’avions existants (qui sera encore en service après 2040), de futurs missiles de croisière et des drones évoluant en essaim. Le système complet sera connecté à un vaste périmètre d’avions de mission, de satellites, de systèmes de l’OTAN et de systèmes de combat terrestres et navals, avec lesquels il pourra opérer.

La France et l’Allemagne étaient convenues de travailler ensemble sur un système de combat aérien en vue de développer ensemble le remplacement de leurs flottes actuelles d’avions de combat lors du conseil franco-allemand de défense de juillet 2017. Moins d’un an après cette décision, les nombreux échanges portés notamment par la ministre des Armées, Florence Parly, et son homologue allemande, Ursula von der Leyen, ont permis de définir une vision commune du projet, étape indispensable qui permet maintenant la définition d’un projet industriel. Ce projet associera étroitement les industries aéronautiques française et allemande.

Ce partenariat, conclu à Berlin par Éric Trappier, p-dg de Dassault Aviation et Dirk Hoke, Chief Executive Officer (CEO) d’Airbus Defence and Space, permettra de garantir la souveraineté et le leadership technologique de l’Europe dans le secteur de l’aviation militaire au cours des prochaines décennies.

Dassault Aviation et Airbus Defence and Space conviennent ainsi de l’importance d’une gouvernance industrielle efficace des programmes militaires. D’autres acteurs industriels européens du secteur de la défense et d’autres États pourront également être mis à contribution en fonction des financements publics et sur la base de la meilleure contribution.

Éric Trappier, p-dg de Dassault Aviation, a déclaré : « Nous sommes convaincus qu’en associant leurs savoir-faire, Dassault Aviation et Airbus sont les mieux placés pour répondre aux besoins opérationnels des Forces Armées en développant ce programme européen d’une importance critique. Nos deux entreprises s’engagent à travailler ensemble de façon pragmatique et efficace. Notre feuille de route commune pour le programme SCAF comprendra des propositions pour le développement de démonstrateurs à partir de 2025. Je suis convaincu que seules des solutions européennes indépendantes sont en mesure de garantir la souveraineté et l’autonomie stratégique de l’Europe. La vision que la France et l’Allemagne se sont donnée avec le SCAF est ambitieuse et constitue un signal fort en Europe et pour l’Europe. Le programme SCAF renforcera les liens politiques et militaires entre les principaux États européens, tout en dynamisant son industrie aérospatiale ».

« L’Europe n’a jamais été aussi déterminée à préserver et à promouvoir son autonomie politique et industrielle et sa souveraineté dans le domaine de la défense. Airbus et Dassault Aviation ont absolument l’expertise requise pour mener le projet SCAF. Les deux compagnies ont démontré leur capacité à travailler ensemble sur des programmes complexes, à l’image du programme européen de drone moyenne altitude, longue endurance de nouvelle génération », a déclaré Dirk Hoke, CEO d’Airbus Defence and Space. « Le SCAF fait passer cette coopération fructueuse au niveau supérieur et nous nous engageons fermement à mener à bien cette ambitieuse mission en partenariat avec Dassault Aviation. Au vu du calendrier serré, nous devons nous mettre immédiatement au travail afin d’élaborer ensemble une feuille de route commune qui nous permettra de répondre aux exigences et de respecter les délais qui seront fixés par les deux États. Le lancement d’une étude initiale commune par la France et l’Allemagne dès cette année est donc d’une importante critique pour soutenir cet effort ».

Avec plus de 10 000 avions militaires et civils livrés dans plus de 90 pays depuis un siècle, Dassault Aviation dispose d’un savoir-faire et d’une expérience reconnus dans la conception, le développement, la vente et le support de tous les types d’avion, depuis l’appareil de combat Rafale jusqu’à la famille de business jets haut de gamme Falcon en passant par les drones militaires. En 2017, le chiffre d’affaires de Dassault Aviation s’est élevé à 4,8 milliards d’euros. Le groupe compte 11 400 collaborateurs.

En 2017, le groupe Airbus a publié un chiffre d’affaires de 67 milliards d’euros, ou 59 milliards d’euros sur la base de la nouvelle norme comptable IFRS 15, avec un effectif d’environ 129 000 personnes. Airbus propose une famille complète d’avions de ligne, de 100 à plus de 600 sièges. Airbus est, en outre, le leader européen dans le domaine des avions de mission, de ravitaillement en vol, de combat, et de transport. Par ailleurs, l’entreprise est également un leader de l’industrie spatiale et  des hélicoptères civils et militaires.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This