VIPress.net

Dab+ : la radio s’écoute maintenant en numérique dans les Hauts-de-France

Sous l’égide du CSA, a eu lieu fin juin le lancement officiel du DAB+ dans la région des Hauts-de-France. Marquant la première étape d’un processus de modernisation sur trois ans, cet événement régional s’inscrit dans une portée nationale : l’objectif du CSA est une couverture DAB+ de 70% de la population française à l’horizon 2020.

Pour le CSA, le réseau DAB+ est porteur de multiples améliorations de l’expérience de l’auditeur.  Si la qualité de son est meilleure en radio numérique, le contenu en est aussi augmenté. En effet, il est par exemple possible avec le DAB+ d’avoir accès à des informations complémentaires concernant un programme, sous forme de texte ou d’image. Par ailleurs le fait que, avec le DAB+, la fréquence des radios ne change plus d’une zone à une autre permet un meilleur confort d’écoute en mobilité et l’accès à davantage de radios depuis un même endroit.

Nouvel appel à candidatures portant sur 15 villes et leurs environs en juillet 2018

Avec le lancement du DAB+ dans les Hauts-de-France, 51 radios sont désormais diffusées en numérique dans la région des Hauts-de-France. Parmi elles, 24 ne bénéficiaient pas de fréquence FM dans la région et font donc leur entrée dans le paysage radiophonique des nordistes.

Aujourd’hui, 470 millions de personnes sont couvertes par des services de DAB+ dans le monde, avec plus de 60 millions de récepteurs vendus. D’après la dernière enquête annuelle de l’observatoire des équipements des Français, 8% des foyers français seraient équipés en postes adaptés à la technologie du DAB+. Le DAB+ est aussi présent à Paris, Marseille et Nice.

A l’automne 2018, les zones étendues de Lyon et de Strasbourg pourront également commencer à recevoir le signal DAB+. A ce stade, 20% de la population de métropole devrait être couverte. Suivront ensuite les régions de Rouen et de Nantes début 2019, puis les zones de Toulouse et de Bordeaux mi-2019.

A la fin de l’année 2017, le CSA a décidé d’accélérer le calendrier de déploiement du DAB+ sur le territoire, en donnant la priorité aux zones les plus denses en population, soit les villes de plus de 175 000 habitants. Le CSA prévoit donc de lancer deux appels à candidatures successifs, portant chacun sur 15 villes et leurs environs, en juillet 2018 (Dijon, Poitiers, Pau, Grenoble, Toulon…) et en juillet 2019 (Caen, Clermont-Ferrand, Nancy, Rennes, Montpellier…). Un délai de 15 mois sera alors nécessaire pour que les retransmissions débutent, ce qui signifie que fin 2020, les 47 bassins de vie les plus peuplés de France devraient être couverts par le DAB+, soit 70% de la population. Le reste de la population de métropole devra en revanche attendre les appels à candidatures suivants qui pourraient être enclenchés en 2021, pour des retransmissions à partir de 2022.

Source : Pure

 

La radio numérique terrestre, RNT ou DAB en anglais (Digital Audio Broadcasting) est, sous la norme mondiale DAB+, une technologie de modulation et de transmission numériques de la radio. En France, cette technologie utilise, à l’instar de la FM (feuille de route ici) ou de la TNT, le réseau de diffusion hertzien terrestre.

Le DAB+ occupe la bande de fréquences VHF, dite aussi bande III, qui était utilisée par la télévision analogique, avant l’avènement de la TNT en 2005. Cette bande s’étend sur la plage 174-223 Mégahertz (MHz), tandis que la bande FM est située sur 87-108 MHz ; les deux technologies DAB+ et FM sont donc complémentaires l’une de l’autre : il n’est pas nécessaire de libérer la bande FM pour déployer le DAB+.

Pour pouvoir capter le signal du DAB+, il est nécessaire de disposer d’un poste de radio compatible avec cette norme. L’offre du marché s’est démocratisée ces dernières années avec des radios disponibles dans toutes les gammes de prix. De plus en plus de postes de radio vendus actuellement sont compatibles avec le DAB+, comme par exemple l’ensemble du catalogue de la marque Pure. Dès que le DAB+ couvrira plus de 20% du territoire français, ce qui devrait intervenir avant la fin 2018, son intégration dans les radios deviendra obligatoire.

A titre d’information, 84 000 récepteurs de radios numériques ont été vendus entre octobre 2016 et septembre 2017 en France, soit une croissance de 21% dans un marché global des récepteurs en baisse de 9%. En cumulé, ce sont 1,2 million de récepteurs DAB+ qui ont été vendus en France (source : WorldDAB, Jato et GFK).

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This