VIPress.net

Composants passifs : Kemet va racheter 100% de NEC Tokin

Epilogue à cette concentration majeure dans l’industrie mondiale des composants passifs : le fabricant américain de condensateurs Kemet vient de signer un accord définitif pour racheter 100% de NEC Tokin, son partenaire japonais dans les composants passifs depuis 2012. NEC Tokin emploie 6445 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires annuel de 55,32 milliards de yens (467 millions d’euros) pour son exercice clos fin mars 2016.

Kemet était entré au capital de cette filiale de NEC en février 2013 prenant une participation de 34% dans le fabricant nippon de composants passifs. Les deux partenaires assuraient également la promotion croisée de leur catalogue de composants respectifs. L’entreprise sera rebaptisée Tokin après la finalisation du rachat qui doit intervenir d’ici au 10 avril prochain. Tokin a des usines au Japon, en Chine, au Vietnam et en Thaïlande.

NEC Tokin apporte à Kemet son portefeuille de condensateurs polymères et de supercondensateurs (113 M$ de CA lors de l’exercice fiscal 2016), de composants pour la compatibilité électromagnétique (inductances, filtres, etc.) qui a représenté 49% de ses ventes en 2016, et de capteurs, actuateurs et composants piézoélectriques (39 M$ de CA). En revanche, l’activité composants électromécanqiues de NEC Tokin (essentiellement des relais pour les télécoms et l’automobile) sera revendue pour financer l’opération et réduire l’endettement de NEC Tokin. La division EMD (Electromechanical Devices) sera revendue à NTJ Holdings, une  entité crée à cette effet et opérée le fonds d’investissement Japan Industrial Partners, pour environ 422 millions de dollars.

A l’issue du rachat, le chiffre d’affaires de Kemet devrait ainsi passer de 1136 M$ à 1437 M$.

Plus d’infos sur le détail de la transaction dans Europelectronics.

, ,

Top

Pin It on Pinterest

Share This

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!