VIPress.net

Commandes supérieures au chiffre d’affaires pour l’industrie française aéronautique et spatiale

Le Gifas, Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales, a dressé un bilan positif pour l’industrie française aéronautique, spatiale, de défense et de sécurité. 2017 a été une nouvelle fois une année record avec une progression du chiffre d’affaires à 64 milliards d’euros (+6% à périmètre constant) avec une très forte composante exportation de 44 milliards (+6%) qui représente 85% du chiffre d’affaires consolidé. Le secteur civil représente 76% du chiffre d’affaires.

« Ces bons résultats de notre filière, pôle d’excellence technologique et économique pour la France, lui ont permis de dégager à nouveau le premier solde excédentaire, à 17 milliards d’euros de la balance commerciale nationale en 2017 », a souligné Éric Trappier, président du Gifas.

En 2017, les prises de commande ont reculé de 5% à périmètre constant, à 68,2 milliards d’euros. Le fait que les commandes soient depuis plusieurs années supérieures au chiffre d’affaires assure à la filière une activité soutenue pour les années à venir. Il montre également que le besoin en aéronefs ne faiblit pas compte tenu de la croissance du trafic aérien.

« Nous vivons des moments historiques. En effet, jamais autant d’avions commerciaux n’ont été produits en France. Ceci est possible grâce à la performance de la supply chain aéronautique, que je souhaite ici saluer », a souligné le président du Gifas. Le Gifas regroupe aujourd’hui 391membres, dont 170 équipementiers et 185 PME.

Les sociétés de la supply chain française participent à cette croissance et création de valeur avec un chiffre d’affaires estimé de 22,6 milliards d’euros (+5,9% à périmètre constant) et 18,3 milliards de commandes, en hausse de 2,3%.

« L’année 2017 a été une année de challenges pour la supply chain aéronautique et spatiale, au même rythme que celui de la profession dans un contexte de montée en cadence. Cette progression est très largement due au fonctionnement de notre industrie, organisée en une filière solidaire, réactive et dynamique, qui associe les équipementiers et les PME à la croissance des maîtres d’œuvre », a souligné

Patrick Daher, président du Groupe des Equipements (GEAD) du Gifas. « Le bon niveau des commandes illustre la qualité de la supply chain, et les efforts d’adaptation permanents, mais ne doit pas cacher les difficultés sectorielles observées », a, quant à lui, précisé Bertrand Lucereau, président du Comité Aéro-PME du GIFAS.

2017 est également une année record en termes d’emplois avec 190 000 hommes et femmes dans la profession en France (187 000 en 2016), 12 000 recrutements et donc 2000 emplois nets créés. « Avec 12 000 recrutements prévus en 2018, notre industrie continuera cette année à investir dans de nouvelles compétences », a promis Éric Trappier.

En 2018 la profession compte par ailleurs poursuivre son effort de formation de jeunes alternants, avec près de 7000 apprentis et contrats de professionnalisation présents dans les effectifs fin 2017 (+6% par rapport à 2016).

Le président du Gifas a également souligné l’importance de l’effort de Défense permis par une nouvelle Loi de Programmation Militaire volontariste. « La LPM marque la volonté du gouvernement de remonter l’effort de défense de la France en donnant les moyens aux Armées de remplir leurs missions tout en préparant l’avenir ». L’augmentation du budget études amont (+33%) et le lancement des études sur trois systèmes d’armes majeurs dont le Système de Combat Aérien du Futur sont très positifs. Les priorités pour 2018 seront de préserver la souveraineté de la France et l’autonomie de l’Europe, notamment en matière de surveillance spatiale, a insisté Eric Trappier.

Voir la présentation du bilan 2017 du GIFAS

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This