VIPress.net

70 millions d’euros par an pour les start-up « deep tech »

Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat, auprès du Premier Ministre, chargé du Numérique, a présenté jeudi sur le salon Viva Technology les résultats du tour des start-up mené ces six derniers mois et a fait les annonces « Actions Start-up 2018 » pour simplifier la vie des entrepreneurs. Notamment un tiers, soit 70 M€, du fonds pour l’industrie et l’innovation, soit 70 M€ par an, sera réservé à des aides dédiées aux start-up à forte intensité technologique.

Le tour des start-up a été annoncé à la fin du mois de septembre 2017 par le Premier Ministre. Porté par le Secrétaire d’État chargé du Numérique, il visait à identifier les freins de tout type que les start-up rencontrent encore dans leur activité. Avec près de 1300 réponses à la consultation en ligne et plus de 200 entretiens organisés avec des start-up autour de 15 ateliers qui se sont déroulés partout en France, plus de 100 constats et actions associées ont émergé.

Mounir Mahjoubi a présenté les propositions phares à la fois sectorielles et transversales pour : simplifier la vie des start-up, les aider dans leur financement, les accompagner à l’international et favoriser l’émergence et le recrutement des talents.

Voici un résumé des mesures qui nous concernent le plus :

Pour accroître la visibilité de nos start-up à l’étranger, le gouvernement lancera à l’automne 2018 un indicateur « next 40 », équi­valent du CAC 40 pour nos acteurs les plus prometteurs. Seront également organisés des déplacements commerciaux à l’étranger avec des start-up à fort potentiel (« scale up tours »).

Pour simplifier la vie des start-up, le gouvernement mettra en place dès juin 2018 un réseau de correspondants start-up – innovation dans chaque ministère ce qui permettra à chaque start-up d’être mise en relation rapidement avec des interlocuteurs avertis.

Les entreprises de la French Tech ont levé plus de 2,5 milliards d’euros en 2017, ce qui constitue un point haut sur la dernière décennie. Les start-up de la deep tech, soit des start-up à forte intensité technologique, présentent un profil particulier, avec souvent des besoins en financement plus prononcés, et des délais longs entre la création et la mise sur le marché des services ou produits.

Dans ce contexte, le gouvernement va attribuer un tiers, soit 70 M€, du fonds pour l’industrie et l’innovation à de nouvelles aides dédiées. À côté de la bourse French Tech, aujourd’hui limitée à 45 000 €, figurera ainsi une aide « deep tech » d’un montant plus élevé, pour des start-up éligibles.

De même, les start-up « deep tech » pourront bénéficier chaque année des « grands défis » organisés, sur des sujets de société, dans le cadre de la seconde enveloppe (plus de 100 M€ chaque année) du fonds pour l’industrie et l’innovation.

Plus de détails sur les mesures pour les start-up

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This