VIPress.net

22 satellites Galileo sont désormais en orbite

L’Europe compte désormais quatre satellites de navigation Galileo supplémentaires, mis en orbite par une Ariane 5 le 12 décembre. Il suffit donc d’un seul autre lancement pour que la constellation Galileo soit complète et puisse fournir une couverture mondiale.

Dans les jours qui viennent, ces quatre satellites seront mis à poste sur leur orbite finale et l’Agence du GNSS européen (GSA) procédera à une phase d’essais de 6 mois destinée à vérifier qu’ils sont prêts à rejoindre la constellation opérationnelle.

Cette mission porte à 22 le nombre de satellites Galileo en orbite. Les services initiaux ont débuté il y a près d’un an, le 15 décembre 2016.

« C’est une nouvelle grande réussite à laquelle nous venons d’assister, avant-dernière étape de l’achèvement de la constellation. Ce succès est aussi celui de nos partenaires industriels OHB (Allemagne) et SSTL (Grande-Bretagne) pour ce qui est des satellites, de Thales-Alenia-Space (France, Italie) et d’Airbus Defense and Space (Grande-Bretagne, France) pour le segment sol, ainsi que de tous leurs sous-traitants de l’Europe entière; l’Europe dispose en effet désormais d’un système mondial de navigation par satellite aux performances remarquables », a déclaré Jan Wörner, Directeur général de l’ESA.

Le prochain lancement Galileo sera assuré par une Ariane 5 à la mi-2018. Le lancement de l’an prochain permettra d’achever la constellation Galileo qui comportera en tout 24 satellites et deux unités de secours.

« D’ici là, l’ESA conduira également avec la Commission européenne et l’Agence du GNSS européen (GSA) des travaux spécifiques de recherche, de développement et de conception système en vue de l’approvisionnement de la deuxième génération de satellites Galileo, et de l’étude d’autres technologies de navigation », a ajouté Paul Verhoef, Directeur de la Navigation à l’ESA.

Galileo est le système civil de navigation par satellite à couverture mondiale de l’Europe. Il permettra à ses utilisateurs du monde entier de connaître leur position exacte dans le temps et l’espace de manière très précise et fiable. Une fois complet, le système consistera en 24 satellites opérationnels et l’infrastructure au sol associée pour fournir des services de localisation, navigation et synchronisation.

Le programme Galileo appartient à l’UE, qui le finance. La Commission européenne, en sa qualité de responsable de l’ensemble du programme, assure la gestion et la supervision de la mise en œuvre de toutes les activités afférentes. Le déploiement de Galileo, la conception et le développement de systèmes de nouvelle génération ainsi que le développement technique de l’infrastructure sont confiés à l’ESA. Les phases de définition, de développement et de validation en orbite (IOV) du programme Galileo ont été conduites par l’ESA et financées conjointement par l’ESA et la Commission européenne. La GSA assure la promotion et la sécurité de Galileo. Depuis 2017, elle est également responsable de l’exploitation de Galileo et de la fourniture des services correspondants

Pour plus d’informations sur Galileo

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This