VIPress.net

2,1 milliards d’euros pour stimuler les investissements de capital-risque dans les start-up innovantes en Europe

La Commission européenne et le Fonds européen d’investissement (FEI) lancent un programme de fonds de fonds paneuropéens de capital-risque (VentureEU) pour stimuler l’investissement dans les start-up et les scale-up (entreprises en expansion) innovantes dans toute l’Europe. VentureEU doit offrir aux innovateurs européens de nouvelles sources de financement. Quelque 1 500 start-up et scale-up de toute l’UE devraient y avoir accès.

L’accès au capital-risque joue un rôle essentiel dans l’innovation. La Commission et le FEI annoncent aujourd’hui le nom des six fonds participants qui recevront le soutien de l’Union européenne pour s’engager à investir dans le marché européen du capital-risque. Grâce à un financement de l’UE de l’ordre de 410 millions d’euros, ces fonds devraient lever 2,1 milliards d’euros d’investissements publics et privés, ce qui devrait, selon les estimations, se traduire par 6,5 milliards d’euros de nouveaux investissements dans des start-up et des scale-up innovantes dans toute l’Europe et multiplier ainsi par deux le montant de capital-risque actuellement disponible en Europe.

Le capital-risque est essentiel au bon fonctionnement de l’union des marchés des capitaux, mais il reste trop peu développé en Europe. En 2016, les capitaux-risqueurs ont investi environ 6,5 milliards d’euros dans l’UE, contre 39,4 milliards d’euros aux États-Unis.

En outre, la taille des fonds de capital-risque en Europe est trop petite: 56 millions d’euros en moyenne, contre 156 millions d’euros aux États-Unis. La conséquence est que les start-up à fort potentiel partent vers des écosystèmes où elles ont plus de chances de se développer rapidement. Le nombre d’entreprises qui avaient atteint, fin 2017, le statut de «licorne», c’est-à-dire une valorisation de plus d’un milliard de dollars, s’élevait à 26 dans l’Union européenne, contre 109 aux États-Unis et 59 en Chine.

Le vice-président de la Commission européenne chargé de l’emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité, Jyrki Katainen, a déclaré à ce propos: «dans le capital-risque, la taille compte! Grâce à VentureEU, de nombreux entrepreneurs innovants en Europe pourront bientôt obtenir les investissements dont ils ont besoin pour innover et réussir à l’échelle mondiale, ce qui sera synonyme de plus d’emplois et de plus de croissance en Europe». 

Pier Luigi Gilibert, directeur général du FEI, a ajouté: «VentureEU est un ajout important au paysage européen du capital-investissement. Nous avons déjà soutenu plus de 500 fonds à ce jour, mais jamais encore l’UE n’avait créé un programme aussi exceptionnel. Le FEI est fier de participer à cette initiative».

VentureEU sera financé à la base par l’UE, qui apportera jusqu’à 410 millions d’euros d’investissements – dont 67 millions d’euros provenant des ressources propres du FEI: 200 millions d’euros au titre du programme Horizon 2020 InnovFin Equity, 105 millions d’euros au titre du programme COSME (programme européen en faveur des petites et moyennes entreprises), et 105 millions d’euros au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (dans le cadre du «plan Juncker»). Le reste des financements sera levé principalement auprès d’investisseurs indépendants par les gestionnaires de fonds sélectionnés.

Les six fonds prendront des parts dans un certain nombre de fonds de capital-risque plus petits et couvriront des projets dans au moins quatre pays européens chacun. Les fonds dans lesquels ils investiront contribueront à financer des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire dans divers secteurs, tels que les technologies de l’information et de la communication (TIC), le numérique, les sciences de la vie, les technologies médicales, l’efficacité de l’utilisation des ressources et l’efficacité énergétique.

Les investissements de l’UE dans VentureEU seront gérés par le FEI sous la supervision de la Commission et seront déployés par l’intermédiaire de six gestionnaires de fonds professionnels et expérimentés, ce qui garantira une réelle approche de marché. Cela permettra d’attirer d’autres investissements et d’accroître significativement l’accès des start-up et des scale-up de l’UE à ce mode de financement.

VentureEU mode d’emploi

Les six fonds de VentureEU sont Aberdeen Standard Investments, Axon Partners Group, Isomer Capital, LGT, Lombard Odier Asset Management et Schroder Adveq.

Si vous êtes une start-up innovante qui souhaite obtenir un apport de capitaux propres dans le cadre de VentureEU, vous pouvez contacter les fonds sélectionnés qui ont signé un accord contractuel avec le Fonds européen d’investissement (FEI), l’entité déléguée chargée de mettre en œuvre VentureEU au nom de l’UE. À partir du 10 avril 2018, cela signifie concrètement prendre contact avec les gestionnaires de Isomer Capital ou de Axon Partners Group pour prendre connaissance du processus de sélection que chacun de ces deux fonds appliquera pour prendre ses décisions d’investissement. Outre ces deux fonds, les entreprises devraient avoir, plus tard dans le courant de l’année, la possibilité de contacter les quatre autres fonds sélectionnés, à savoir Aberdeen Standard Investments, LGT, Lombard Odier Asset Management et Schroder Adveq, une fois que le FEI aura conclu un accord contractuel avec ces derniers.

 

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This